Autoportrait de l'artiste à son chevalet - Constantin Carl Christian Hansen

Autoportrait de l\'artiste à son chevalet

Constantin Carl Christian HANSEN
(Rome 1804 - Copenhague 1880)

Encre sur papier
H. 198 mm ; L. 167 mm
Inscrit au milieu en bas : Tegnet af Konstantin Hansen

Date : vers 1850

Provenance : Collection privée

Baptisé à Vienne, il reçoit le nom de Constantin en souvenir de la veuve de Mozart, sa marraine. Après une première formation chez son père, le portraitiste Hans Hansen (1769-1828), il entre en 1816 à l’Académie royale pour y suivre des études d’architecture.
Ce n’est que neuf ans après, en 1825, qu’il change de voie pour se consacrer entièrement à la peinture. Entre 1829 et 1833, il suit les cours d’Eckersberg qui exerce une forte influence sur lui. Comme son professeur, il attache une grande importance à une composition stricte et nette. Il demeure cependant un très fin coloriste et obtient dans ses meilleures études des effets de couleur qui annoncent l’Impressionnisme.
Durant son long séjour en Italie, de 1835 à 1844, Hansen multiplie les vues architecturales. Avec le peintre décorateur Georg Hilker (1807-1875), il étudie les peintures murales de Naples et Pompéi pour la future décoration du vestibule de l’Université de Copenhague. En Italie, il exécute également des portraits et des peintures de genre, mais reste davantage connu pour ses tableaux de monuments antiques. Comme Eckersberg, il représente des éléments d’architecture vus de très près et qui ne sont parfois pas immédiatement reconnaissables. Il expose à Charlottenborg entre 1824 et 1878 et reçoit diverses marques d’honneur et des distinctions. Professeur à l’Académie à partir de 1854, il en assure la direction de 1873 à 1879.

Hansen a réalisé de nombreux autoportraits, mais ce dessin est rare par son interprétation satyrique.

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70