Nature morte aux instruments de musique - Bartolomeo Bettera

Nature morte aux instruments de musique

Bartolomeo BETTERA
(Bergame 1639 - id. après 1680)

Huile sur toile
H. 1,14 m ; L. 1,62 m
Signée en haut à gauche : Bartolomeo Bettera / F.

Date : vers 1680

La nature morte en Italie est dominée par Caravage, qui à la fin du XVIe siècle peint la prodigieuse Corbeille de fruits (Milan, Ambrosienne), nature morte monumentale sous un éclairage franc. Les grands centres de la nature morte en Italie sont ceux où les traditions classiques n\'ont pas été trop fortes : Naples et la région de Bergame. C’est à Bergame qu’Evaristo Baschenis (1616-1677) a créé le genre de la nature morte aux instruments de musique, associant le réalisme traditionnel de l\'Italie du Nord à la poésie née d\'une description volontiers objective d\'instruments de musique. Dans le contexte des vanités et des allégories des cinq sens, ce genre symbolise bien sûr l\'ouïe, mais aussi les sons qui se sont tus, le silence.

Au même répertoire, son élève Bartolomeo Bettera compose ses toiles d’une manière plus dense, avec des contrastes d’ombre et de lumière plus atténués. Dans ses œuvres de maturité comme notre toile, Bettera adopte une gamme chromatique plutôt sombre, dense de bruns. Les instruments de musique qu’il représente sont souvent des exemplaires rares et très élaborés, comme des guitares espagnoles marquetées.

Notre tableau met en scène sur un précieux tapis, entre des livres empilés et des partitions de musique imprimées, des instruments à cordes (un violon, un archiluth, une basse d’archet, un petit luth, une guitare) et des instruments à vent (une sacqueboute - l’ancêtre du trombone - et un cornet à bouquin). Typique de Bettera est la technique de maroufler sur la toile une pièce de toile de jute grossière dont le relief sert de base au rendu des tapis.

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70