Les Baigneuses - Paul Cezanne

Les Baigneuses

Paul CEZANNE
(Aix-en-Provence 1839 - id. 1906)

Plume et encre brune, crayon sur papier
H. 115 mm ; L. 200 mm
Etiquette sur le verso : Kunsthaus Zürich / Künstler : P. Cézanne / Titel : Baigneuses (Federzeichnung) / Besitzer : Frau Dr. M. Feilchenfeldt / Katalog-Nr. : 176

Date : 1894-1905

Provenance : Collection Marianne Feilchenfeldt, Zürich
Collection privée

Œuvres en rapport : Ce dessin est en relation avec les trois grandes toiles de Paul Cézanne, Les Grandes Baigneuses :
1) vers 1894-1905, huile sur toile, H. 1,27 m ; L. 1,96 m, Londres, National Gallery
2) vers 1894-1905, huile sur toile, H. 1,32 m ; L. 2,19 m, Fondation Barnes, Philadelphie
3) vers 1900-1905, huile sur toile, H. 2,11 m ; L. 2,51 m, Philadelphia Museum of Art

Entre la fin des années 1860 et sa mort en 1906, Cézanne consacre plus de deux cents peintures, aquarelles et dessins au thème des baigneurs et des baigneuses. A la fin de sa vie, ce travail est couronné par la création de trois toiles ambitieuses : Les Grandes Baigneuses. Les deux premières toiles sont conservées aujourd’hui à la National Gallery de Londres et à la Fondation Barnes à Philadelphie. La troisième, qui s’en différencie un peu par son format presque carré et sa composition plus en profondeur, est restée inachevée dans l’atelier de Cézanne à Aix-en-Provence, et elle est aujourd’hui conservée au Philadelphia Museum of Art. Notre dessin a son origine dans l’élaboration de ces trois compositions, sur lesquelles Cézanne travaille semble-t-il simultanément à partir de 1894.
Avec ce sujet de nus féminins dans un paysage, Cézanne s’inscrit dans une longue tradition picturale depuis la Renaissance italienne, tandis qu’il révèle l’aspect résolument moderne de son art. Sans référence à un contenu mythologique ou littéraire, l’artiste dispose ses figures dans un espace boisé au bord de l’eau. Il passe outre les accomplissements de la Renaissance, c’est-à-dire la perspective linéaire et l’exaltation de la beauté du corps modelé par la lumière. Ses corps sont soumis à la composition, ils se fondent dans le paysage et forment une harmonie formelle avec lui. Dessinés à la plume, nos figures restent moins figées et moins abstraites que celles des tableaux Les Grandes Baigneuses. Pourtant, dans notre dessin, on retrouve la même densité que dans les compositions peintes : pas d’air qui circule autour des personnages, le fond semble bouché par un ciel qui s’approche. Tous les éléments sont ramenés sur un même plan. Cézanne a ainsi créé un espace pictural qui n’est plus une simple imitation du réel, et qui commence à remettre sérieusement en cause toute la tradition occidentale. Les recherches de Cézanne vont être une source importante pour le mouvement du Cubisme, développé par Georges Braque et Pablo Picasso. Entre autres, le tableau Les Grandes Baigneuses, aujourd’hui au Philadelphia Museum of Art, acheté par Ambroise Vollard en 1907, a fortement impressionné Picasso lors de son exposition la même année, et a influencé ses Demoiselles d\\\'Avignon (1907).

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70