Portrait présume du Prince Philippe d\'Orléans, Comte de Paris - Antoine-Laurent Dantan

Portrait présume du Prince Philippe d\\\'Orléans, Comte de Paris

Antoine-Laurent DANTAN
(Saint-Cloud 1798 - id. 1878)

Marbre blanc
H. 0,52 m (avec le socle)
Socle : hauteur 0,12 m, diamètre 0,23 m
Signé sur le socle : DANTAN fe 1852

Date : 1852

Provenance : Collection privée

Antoine Laurent Dantan, dit l\\\'Aîné, apprend la sculpture auprès de son père, sculpteur sur bois. Il est le frère aîné de Jean-Pierre Dantan (1800-1869), sculpteur caricaturiste. Il entre en 1816 à l\\\'Ecole des Beaux-arts de Paris où il est l\\\'élève de François Joseph Bosio (1768-1845) et de Pierre-Gaston Brion (1767-1855). Après avoir obtenu le second grand prix de sculpture en 1823 avec \\\"Douleur d\\\'Evandre sur le corps de son fils Pallas\\\", il remporte le Premier prix de Rome en 1828 avec la ronde-bosse en plâtre \\\"La mort d\\\'Hercule sur le mont Oeta\\\". Il séjourne comme pensionnaire à la Villa Médicis à Rome de 1829 à 1833. En 1819, il débute au Salon de Paris. Remarqué pour la pureté de son style, il obtient une médaille de première classe en 1835. La Légion d\\\'honneur lui est attribuée en 1843.

Sculpteur académique, moins connu que son frère cadet avec qui il est parfois confondu, Dantan l\\\'aîné réalise des statues pour le Palais du Louvre, l\\\'Hôtel de Ville, des églises parisiennes (La Madeleine, Saint Gervais, Saint-Laurent et la Villette), ainsi que pour la tour Saint Jacques et la tour de Saint Germain l\\\'Auxerrois. Il obtient de nombreuses commandes pour réaliser des hommes célèbres, contemporains ou non.

Le Prince Philippe d\\\'Orléans, comte de Paris (Louis-Philippe Albert 1838 - 1894), est le petit-fils de Louis-Philippe, roi des Français. Il est l’héritier présomptif du trône, quand son père, le prince Ferdinand-Philippe, duc d\\\'Orléans, meurt accidentellement en 1842. A l’abdication de son grand père, lors de la révolution de 1848, il est âgé de 10 ans. Trop jeune pour représenter la stabilité et rassurer les opposants à la politique de Louis-Philippe, sa famille ne peut le faire proclamer roi des français. La Seconde République le condamnera à l’exil.
Prétendant officiel au trône de France à la mort de son grand-père, c’est en tant que tel qu’il est représenté ici par Dantan, alors qu’il se trouve exil en Angleterre.

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70