Le Christ sur le Lac de Tibériade - Eugène Delacroix

Le Christ sur le Lac de Tibériade

Eugène DELACROIX
(Charenton-Saint-Maurice 1798 - Paris 1863)

Huile sur panneau
H. 0,18 m ; L. 0,23 m
Au verso : tampon Deforges

Date : vers 1853

Provenance : Fernand Antonin Mercié, Paris, 1918
Walter Pach, New York Vente Parke-Bernet, New York, 6 janvier 1949, lot 31 (ravalé)
Par héritage de Walter Pach au propriétaire actuel

Exposition : New York, Marie Harriman Galleries, Courbet & Delacroix, 1933.
Portland (OR), Portland Art Museum, and Buffalo, Albright Art Gallery, Delacroix, 1940.
New York, Wildenstein, Delacroix, 1944, no. 35.

Œuvres en rapport : Notre esquisse peinte pourrait être préparatoire au tableau conservé au Metropolitan Museum of Art, New York, qui est l’une de six versions du même sujet, peintes par Delacroix entre 1841 et 1854, dont quatre représentent le Christ et ses disciples à bord d’une barque à rames, et deux versions, plus tardives, à bord d’un voilier.
Quatre tableaux représentant une barque à rames :
1) Nelson-Atkins Museum, Kansas City; Johnson no. 451, vers 1841, huile sur toile (esquisse), H. 0,46 m ; L. 0,55 m.
2) Portland Art Museum, Oregon, Johnson no. 452, vers 1841, huile sur toile, H. 0,46 m ; L. 0,56 m.
3) Collection privée, Suisse ; Johnson no. 453; datable de 1853.
4) Metropolitan Museum, New York (H. O. Havemeyer Collection), vers 1853, huile sur toile, H. 0,51 m ; L. 0,61 m, signé en bas à gauche Eug. Delacroix, Johnson no. 454.
Deux tableaux représentant le Christ à bord d’un voilier :
5) Kunsthaus Zürich (E. G. Bührle Collection), Johnson no. 455, signé et daté en bas à droite Eug. Delacroix 1853, huile sur toile, H. 0,60 m ; L. 0,73 m.
6) Walters Art Museum, Baltimore, Johnson no. 456, daté de 1854, huile sur toile, H. 0,60 m ; L. 0,73 m.
(Lee Johnson, The Paintings of Eugène Delacroix: A Critical Catalogue, t. III et IV (1832-1863), Oxford, 1986.)

Delacroix était profondément attiré par ce sujet biblique montrant Jésus endormi pendant une tempête sur sa barque, ses disciples effrayés dans une mer déchainée. Il mentionne le sujet dès 1824-1826 dans un carnet de notes conservé au Louvre (Carnet du Louvre 1750, inv. RF 9145, cité par Michèle Hannoosh, Eugène Delacroix : Journal, Paris, 2009, t. I, p. 1454-1455.). L’artiste venait de remporter son premier grand succès avec Dante et Virgile aux enfers, dit la Barque de Dante, tableau grand format acheté par l’administration royale suite à son exposition au Salon de 1822.
Dès 1841, Delacroix commence à travailler sur le sujet du Christ sur le lac de Tibériade, et peint les deux premiers tableaux. Il reprend le thème en 1853-1854 quand il exécute quatre autres versions. Ce sont tous des tableaux de relativement petit format, destinés vraisemblablement à des amis ou collectionneurs. Le tableau le plus connu de cette série est celui conservé au Metropolitan Museum de New York, dont notre esquisse pourrait être une étude préparatoire.

L\\\'expressionnisme des figures, la manière impétueuse et lâchée, le coloris sombre et intense suscitent une grande admiration. La version du Metropolitan Museum était montrée, entre autres, lors de l’exposition Maîtres du Siècle (Exposition de Maîtres du Siècle. [1786-1886], avril-mai 1886, Paris, 1886, p. 10, no. 78.), organisée en avril et mai 1886 dans l’ancien atelier de Gustave Doré à Paris. A cette occasion, le tableau a laissé une impression durable sur Vincent van Gogh, qui le mentionne dans six lettres à son frère Théo et à Emile Bernard. Ainsi, Van Gogh écrit à Bernard, le 2 juin 1888 : « Ah ! cette belle image de Delacroix : ‘La barque du Christ sur le lac de Tibériade’ : Lui – dans tout l’éclat jaune citron de Sa sainteté – est en train de dormir en rayonnant dans la tache formée de violet agité, d’un bleu plu ténébreux et le rouge sang du groupe des disciples remplis d’angoisse – sur les eaux du lac en furie, qui montent jusqu’à tout en haut dans le cadre ! » (Van Gogh à Emile Bernard, 26 juin 1888, dans Fritz Erpel (éd.), Vincent van Gogh. Recueil des lettres, t. 5, Borhheim-Merten 1985, p. 261.)

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70