Hercule et Omphale - Louis Jean François Lagrenée

Hercule et Omphale

Louis Jean François LAGRENéE
(Paris 1724 - id. 1805)

Huile sur toile
H. 0,98 m ; L. 1,34 m
Signée et datée sur la balustrade à droite : L. Lagrenée 1776

Date : 1776

Provenance : Collection privée

Exposition : Paris, Salon de 1777, no. 7 (« Plusieurs Tableaux & Dessins, sous le même numéro »), voir le croquis hâtif de Gabriel de Saint-Aubin sur son exemplaire du livret du Salon 1777, reproduit dans Sandoz, 1983, Pl. XLV.

Bibliographie : Catalogue du Salon de 1781, Paris, p. 13, no. 8.
Marc Sandoz, Les Lagrenée I. Louis (Jean François) Lagrenée 1725-1805, Paris, 1983, p. 251, no. 298.

Œuvres en rapport : Louis Lagrenée a fréquemment répété les thèmes de ses œuvres. Selon Marc Sandoz, l’artiste a peint cinq autres tableaux représentant Hercule et Omphale :
- 1755-1757, Sandoz no. 27.
- 1759-1760, Sandoz no. 76.
- 1769, Sandoz no. 193, Pl. XIX, p. 207-208 ; exposé au Salon de 1769, no. 26.
- 1781, Sandoz no. 342 ; exposé au Salon de 1781, no. 8 (comme appartenant à M. Clos, Lieutenant-Général de la Prévôté de l’Hôtel ; localisation actuelle inconnue)
- non-daté, Sandoz no. 495 (vente Lagrénée, 1814, no. 11 : dimensions 5 p. 3 l. x 14 p. 5 l.)

Elève de Carle Van Loo, Lagrenée obtient le prix de Rome en 1749. Il passe quatre ans en Italie, où il copie les grands maîtres et s’attache à développer sa technique. De retour à Paris en 1753, il compose pour son morceau de réception à l’Académie Déjanire enlevée par le Centaure Nessus (Paris, musée du Louvre), qui remporte un grand succès. A partir de 1755, il participe régulièrement au Salon. En 1760, il est invité par l’impératrice Elisabeth à venir à Saint-Pétersbourg où il est nommé directeur de l’Académie des Beaux-Arts. Il part en Russie en compagnie de son frère et élève Jean Jacques, dit le Jeune, mais suite à la mort de l’impératrice en 1762, ils reviennent en France. De retour à Paris, il devient professeur à l’Académie et, entre 1781 et 1787, il a le poste de directeur de l’Académie de France à Rome.
Peintre appliqué et consciencieux, Lagrenée a créé en quantité des scènes antiques et mythologiques, des tableaux religieux et des scènes historiques. Son coloris est claire et agréable, et sa composition habile mais sans rigueur. Plus traditionaliste que novateur, Lagrenée est l’excellent artisan d’un genre, la peinture mythologique aimable, qui assura à la France un grand rayonnement dans l’Europe de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Les amours d’Hercule et d’Omphale, mythe de soumission d'un héros particulièrement viril aux caprices d'une femme en guise d'expiation d'un crime, a connu de nombreuses variantes. Hercule, fils de Zeus, est subjugué par la reine de Lydie, Omphale. Réputé pour sa force physique, le héros se trouve réduit à des travaux féminins comme le filage. L'oracle d'Apollon avait conseillé à Hercule, qui cherchait à expier le meurtre d'un de ses amis, de se mettre au service de la reine. Séduite par sa force et sa beauté, la reine Omphale épousa Hercule.
Hercule et Omphale sont représentés dans un parc dont on aperçoit seulement quelques feuillages et une balustrade à droite, sur laquelle est appuyée une quenouille. Un putto est allongé à leurs pieds sur un coussin de velours rouge à pompon doré et tient un fuseau dans ses bras. Omphale est assise nue sur la dépouille du lion de Némée et tient la massue de sa main droite. Elle enlace par le cou Hercule de sa main gauche. Le héros, nu sur un drapé bleu, est accoudé et penché vers elle.

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70