Le théâtre - George Lepape

Le théâtre

George LEPAPE
(Paris 1887 - Bonneval 1971)

Huile sur toile
H. 0,80 m ; L. 0,80 m (octogonal)
Signée et datée en bas à gauche : f v lepape / 1921

Date : 1921

Provenance : Collection privée, France

Formé à l'école des Arts décoratifs à Paris, Georges Lepape fréquente l'atelier Humbert, où il rencontre Georges Braque, Marie Laurencin et Picabia, avant d’entrer à l’école des Beaux-Arts.

Il se fait connaître dans différents Salons et c’est à cette occasion qu’il rencontre le couturier Paul Poiret, alors à la recherche d’un nouvel illustrateur, capable comme Paul Iribe avec Les Robes de Paul Poiret racontées par Paul Iribe en 1908, de réaliser un album luxueux présentant ses collections. Il publie ainsi en 1911 Les Choses de Paul Poiret… vues par Georges Lepape.

Lepape devient alors un illustrateur incontournable, reconnu par la presse. Entre 1912 et 1925, il collabore, avec ses planches au pochoir, à tous les numéros de la Gazette du Bon Ton. D’autres journaux le sollicitent, tels que Femina, Vanity Fair, Harper’s Bazaar, L’Illustration… L’éditeur américain Condé Nast l’invite à New-York et lui propose de publier ses illustrations dans Vogue, véritable tournant dans sa carrière.

Il exerce son activité avec audace et élégance dans les domaines les plus variés : affiches, programmes de théâtre, tissus, éventails, catalogues publicitaires notamment pour Wallace & Draeger.
Il réalise également des décors notamment pour L'Oiseau bleu (1923), féerie symbolique de Maurice Maeterlinck, et des costumes de théâtre. Après la guerre, il travaille beaucoup pour la publicité et l'édition et illustre de nombreux livres, comme ceux de Paul Géraldy, Sacha Guitry, Alfred de Musset ou Platon.

Le théâtre témoigne de l’influence du Cubisme dans le style de Lepape. Usant de tons pastels et de subtils dégradés de gris, traités par de larges aplats de couleurs, il réalise des compositions aux cadrages improbables, mêlant harmonieusement angles et lignes courbes. Il donne ainsi à ses tableaux du sens, se rapprochant alors de la caricature.

Mentions légales
Andlauer Hof | Münsterplatz 17 | 4051 Basel | Suisse | Tél +41 61 681 35 35 | Fax +41 61 681 75 70